Hello tout le monde !

J'espère que vous allez bien, aujourd'hui, je vous retrouve pour vous faire un petit bilan sur mes examens de fins d'années que j'ai passé le mois dernier et sur mes années collège qui touchent à leur fin.

Ca me fait extrêmement bizarre d'écrire ces mots. Durant la majeur partie de mon année de 3ème, je n'avais qu'une envie : quitter le collège. Maintenant que je suis en vacances, je suis très heureuses d'avoir fini les examens et tout ça mais...je me sens en quelques sorte nostalgique. Je réalise qu'à la rentrée, nous prendrons tous des chemins différents. Il y a des personnes que je verrais moins souvent, d'autres peut-être plus du tout. La vie est faite de changements perpétuels et il faut accepeter qu'une nouvelle page se tourne et que c'est l'occasion de prendre un nouveau départ. C'est une chance en quelque sorte. Mais, je me sens... c'est très dur à décrire en fait ! Je suis extrêmement heureuse de rentrer au lycée et d'être affectée là où je voulais et avec les options que je souhaitais mais à la fois triste et nostalgique (c'est vraiment le mot qui décrit ce que je ressent je pense) de quitter cette période de ma vie. Ces quatres années se sont dans l'ensemble très bien déroulées pour ma part et j'en garde un très bon souvenir ! Je prends peu à peu conscience que je quitte cette ambiance bon enfant, ce moment de nos vies où nous arrivons, encore enfants, tous fiers d'entrer au collège, nos petits sac Eastpack sur le dos et prêt à conquérir le monde (ou plutôt les cours d'école XD) et où nous ressortons changés physiquements et mentalement, plus matures certainement, dans des corps que nous n'apprivoisons pas forcément encore et catalogués comme véritable adolescent, l'âge ingrat disent-ils ! Bref, tous ça pour vous dire que je suis à la fois comblée d'entrer au lycée mais triste de quitter tous cet univers que j'ai cotoyer durant les quatres années passées. Mais je me dis que ce qui m'attend l'année prochaine ne pourra être que positif ! De nouveaux horizons s'ouvrent à moi et je me sens prête à les découvrir !

Bon, je vais passé au brevet sinon je ne m'en sortirais pas ! Pour tout vous dire et de façon très franche, je ne sais pas si le mythe du brevet est dur une année sur deux est véridique et donc je n'ai pas de chance et je suis tombée sur l'année diffcile ou si tout le monde exagère en disant que c'est hyper facile, mais je n'ai pas trouvé ça extrêmement facile. Enfin si, excusez-moi je reformule ma phrase : le brevet est facile à obtenir, c'est pour avoir la mention que c'est un peu plus compliqué je pense. Je dirais qu'environ 50% des questions sont à la portée de tous, mais les autres sont faites pour nous départager. Le français était à la hauteur du brevet blanc, l'histoire vraiment facile, il faut le dire, mais les maths... pour une littéraire dans l'âme que je suis, j'ai trouvé ça très dur, bien plus que nos brevet blanc ! Bon après, je ne vais pas exagérer non plus, c'était faisable, mais comme on m'avait que c'était super facile, qu'il y avait juste à faire Pythagore et Thalès, je m'attendais à quelque chose de plus simple. En résumé je suis dans le flou total pour ma mention (vous savez que si j'ai la mention très bien, j'aurais mon ordinateur et donc je serais beaucoup plus présente sur mon blog !). Tout dépend de ma note d'histoire des arts, si j'ai très bien réussi, peut-être qu'elle rattrapera celle de maths, on croise les doigts !

Breeeef. Passons à l'histoire des arts. Je vais vous raconter vite fait comment ça s'est passé. J'étais convoquée à 13h35, quelque chose comme ça. Il était précisé sur la convocation qu'on devait se présenter une demi-heure avant l'heure indiquée, c'est énorme et si j'étais arrivée dix minutes avant, ça aurait largement suffit. Bref, j'arrive, j'attends trente minutes et je découvre mon jury. Il s'agissait d'un professeur de physique et d'une prof d'histoire-géo. J'étais assez contente car je les connaissais tous les deux, il m'ont ensuite communiqué l'oeuvre sur laquelle j'allais passer. Il s'agissait du film de science-fiction "Bienvenu à Gattaca". Sur le coup, j'étais plutôt contente. Je connaissais bien l'oeuvre et était à l'aise quand je m'entraînais dessus. J'ai eu mon quart d'heure de préparation ou j'ai réstituer absolument toute l'oeuvre sur les feuilles de brouillon qu'on nous passe. Je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai réussi à réécrire l'analyse dans son ensemble sur la feuille. Je me présente devant ma salle, entre, et commence mon exposé. Celui-ci s'est très bien passé. Je pense avoir parlé de façon fluide et sans trop bugger. C'est après que ça se gâte. Il se trouve que je suis tomber exactement sur le mauvais jury avec cette oeuvre. Si vous ne connaissez pas le film, il parle d'eugénisme (discrimination en fonction des critères génétiques) et de manipulation génétique. J'avais mis cette forme de discrimination en relation avec l'antisémitisme qu'on retrouvait en allemangne durant la seconde guerre mondiale. Ma prof d'histoire ma carrément tacler en me posant des questions sur des sujets qu'on n'avait pas abordé en cours (elle ma même dit "Je te préviens, tu sais ou tu sais pas car on a pas vu en cours !") et sur de l'éthymologie grec (j'ai suivi des cours de latin mais tout va bien...) et mon prof de physique lui sur des phénomènes génétiques que je ne connaissait pas. Autant vous dire que je n'ai pas répondu à beaucoup de questions donc... ma note globale du brevet dépend de ma note d'histoire des arts. Soit les profs ont trouvé mon exposé complet et on essayé de me poser des questions encore plus dures, soit j'ai totale foiré et je suis dan la mierda pour ma mention !

Pour celles et ceux que ça intéresse, j'ai 157,5/200 au contrôle continu donc je pense que la mention est envisageable, mais tout dépendra de mes notes aux épreuves... j'ai les résultats demain et vous tiens au courant de tous ca !

Et vous, comment se sont passées vos épreuves ?

xoxo

Maëlys

Bilan : histoire des arts, brevet, fin du collège...
Retour à l'accueil